La première pierre de l'Espace Cestac

Mercredi, 23 septembre, 2015
Événements

Avec la pose symbolique de la première pierre ce mercredi 23 septembre 2015, le grand projet de l'Espace Cestac aura été officiellement lancé. C’est en présence d’une centaine de personnes que Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron a présidé une cérémonie conviviale.

A l’intérieur de cette première pierre, Monseigneur Aillet a glissé un petit caillou : une relique provenant du sanctuaire du Monte Sant'Angelo, situé dans la région des Pouilles au sud de l’Italie et érigé en l’honneur de  l'archange Saint Michel. Cette cérémonie fut aussi pour Monseigneur Aillet l’occasion de remémorer la pose de la première pierre du séminaire du domaine de Saint Crouts construit de 1914 à 1919 pour remplacer l’ancien grand séminaire* de Bayonne. Ce nouveau séminaire sera finalement vendu à la Ville en 1973 qui l’aménagera en lieu d’enseignement de la musique, de la danse et de l’art dramatique. Le lieu abrita également l'Université de Pau et des pays de l'Adour (UPPA) avant que celle-ci ne déménage vers le campus de la Nive en 2008.

L'ancien couvent des Capucins du  quartier des Arènes avait été racheté en 1972, par le District de Bayonne, Anglet, Biarritz qui y avait installé son école de dessin. C’est ce bâtiment que le diocèse a récupéré pour le transformer en Espace Cestac. Celui-ci accueillera donc une extension du séminaire logé dans le bâtiment voisin (rouvert en 2011)  et une nouvelle bibliothèque diocésaine. Les étudiants d’art qui occupaient les lieux ont déménagé vers Saint Crouts, site de l’ancien séminaire, la boucle est bouclée.

Dans le public présent lors de la pose de cette première pierre, des religieux, des laïcs, des amis, quelques journalistes et aussi des donateurs. Pour ces derniers, la discrétion quant à leur engagement en faveur  de l’Espace Cestac relève d’une authentique conviction et d’une belle élégance. Ainsi Olivier Amourous, dynamique entrepreneur local se déclare  « sensible au sujet » et envisage une donation au nom de son entreprise pour « l’accès à la culture et le devoir de mémoire que représente la bibliothèque ». L’association Dubrocq, au nom de son président, a choisi d’effectuer une importante donation destinée à la réfection de la chapelle et des stèles pour la  « continuité de l’action de l’église sur ce lieu ». Signalons l’engagement d’entreprises  comme par exemple la société Casteix qui s’investit par une donation de matériel, en l’occurrence du parquet. Tous ces dons associent leurs auteurs à ce magnifique projet qu’est l’Espace Cestac, merci à eux.

 

*Créé en 1722 et confié aux Pères de la doctrine chrétienne, le séminaire du quartier Saint-Léon fût transformé en hôpital militaire pendant la Révolution puis restitué à l’évêque après le Concordat. En 1906, il devient bien national avec l’application de la loi de séparation des Églises et de l’État. Il servira ensuite à loger les familles modestes de Bayonne et les premières habitations à loyer modéré de la ville y seront construites avec la cité Lahubiague bâtie sur les vestiges de cet ancien grand séminaire.

 

Image: 
  • Maitre d’ouvrage, architecte et entreprises du Chantier Cestac
  • Bénédiction par Monseigneur Aillet
  • Pose de la première pierre